Carte yonne

Descentes Généalogiques

 

 

Arbre de jesse2 1

Détail de la maison de l'Arbre de Jessé à Sens.

 

Descentes généalogiques est une collection de cahiers réalisés à partir d’enquêtes minutieuses menées dans les fonds d’archives et les ouvrages savants, pour servir d’instruments de lecture et de décryptage des données sur l’histoire des familles, afin de donner au public des références claires et des sources établies, concernant les degrés les plus lointains des généalogies, là où le public perd pied avec les documents d'archives, c'est-à-dire entre le moyen-âge et le milieu du XVIIe siècle.

En effet, depuis plusieurs années ont fleuri des sites généalogiques où les gens déposent leurs propres tableaux d'ascendance.

C'est un progrès de la technique et une forme de collaboration en ligne qui peut indéniablement apporter de nombeux avantages. Cependant, comme toute inovation technologique, des inconvénients naissent de l'usage de ces sites. 

Les inconvénients majeurs de cette pratique résident dans les paliers les plus anciens de ces généalogies, paliers souvent erronés. Deux raisons à celà. La première tient en la difficulté de lecture des documents anciens qui engendrent de mauvaises interprétations des patronymes et des erreurs de dates, dont on omet souvent de mentionner les sources archivistiques. La seconde, beaucoup plus grave, concerne le recopiage systématique des données sans se soucier de leur authenticité. Certains s'appuient d'ailleurs sur des ouvrages longtemps bannis par les chercheurs les plus sérieux, des généalogies légendaires accréditées par des auteurs peu scrupuleux du XVIIIe et du XIXe siècle.  

Mais il y a pire. Ce recopiage s'autoalimente parfois de ses propres erreurs en rectifiant des dates pour les rendre plus cohérentes, en inventant des degrés, en dédoublant, voire en inventant des personnages.

Afin de se prévaloir des simplifications, des révisions et des falsifications Alain Noël a décidé de publier sous forme de cahiers le fruit de ses recherches entreprises dans le domaine de l'histoire des familles depuis des décennies.

Les thèmes étudiés dans les cahiers des Descentes Généalogiques concernent des itinéraires d’individus, des biographies paysannes, des généalogies dont la connaissance s’illustre par l’abondance des sources archivistiques. Ils se rapprochent de la microhistoire mais surtout de l'histoire sociale, car ils révèlent des approches de la condition humaine parfois méconnues. Ces cahiers, dont les premiers essais avaient débuté en 2001, comporteront deux parties : des notices biographiques d'une part, des tableaux généalogiques dits de l'ancestralité d'autre part, permettant de reconstituer, là où elles peuvent être décelées, les filiations qui inervent les réseaux familiaux, à l'échelle des pays de l'Yonne et de basse-Bourgogne. 

En définitive, le choix de la constitution de ces cahiers repose sur la communication de supports crédibles, édités en séries, permettent de reconnaître en eux une méthode crédible, une pratique de la généalogie en science sociale, par la valorisation des textes et en s'appuyant sur eux. 

Le premier cahier d'Ancestalité sera consacré aux trois épouse d'Etienne Porcher, situant ce riche marchand dans le cadre de ses alliances et déterminant cette fois, grâce aux textes, qui des quatre enfants d'Etienne Porcher, maître des garnisons de la couronne, décédé en 1385, est porté par l'ascendance de l'une ou de l'autre de ces trois femmes.